dimanche 19 juillet 2015

L'été devant nous

Tome 3 de la trilogie "L'été".
Auteur : Jenny Han
Éditeur : Le Livre de Poche Jeunesse
Parution : 3 juin 2015
Pages : 350
Prix : 6,90 €

Depuis deux ans qu’elle est en couple avec Jeremiah,
Belly est presque convaincue d’avoir trouvé l’âme soeur.
Presque. Conrad, le frère de Jeremiah, ne s’est pas remis
de l’erreur qu’il a commise en laissant partir Belly.
Alors, quand Belly et Jeremiah décident de se marier,
Conrad se rend compte que c’est le moment ou jamais :
avouer son amour à Belly, ou la perdre pour toujours…


 Mon avis

Depuis le temps que je l'attendais celui-là... Eh oui, vu que j'ai commencé la trilogie en poche, j'ai pris mon mal en patience et ai attendu la sortie de ce troisième tome en poche. Par où commencer ?
Alors tout d'abord j'ai commencé par beaucoup aimer la relation entre Belly et Jeremiah, je les ai trouvés vraiment mignons. Mais après l'erreur commise par celui-ci, il devient moins agréable et on finit par voir qu'il est loin d'être parfait. Par la suite, tout au long du roman je l'ai trouvé vraiment gamin et je me disais sans cesse qu'à la place de Belly, je l'aurais tout de suite laissé tomber. D'ailleurs, la demande en mariage me semblait plus une excuse pour que Belly ne le quitte pas...
D'autre part,  j'ai beaucoup aimé le retour de Conrad qui a l'air plus sûr de lui dans ce tome-ci.
Pendant ma lecture, j'étais constamment en train de me dire qu'elle allait finir avec Jeremiah, puis Conrad, puis Jeremiah, etc. Jenny Han sait nous faire tourner en bourrique, et malgré moi, j'ai adoré cela : j'en ai beaucoup pleuré. La fin est certes un peu rapide, on aurait aimé que l'auteur détaille plus la vie actuelle de Belly, mais cette trilogie se finit comme je voulais qu'elle finisse, même si je n'avais vraiment aucune idée du tournant que cela allait prendre jusqu'à seulement quelques pages avant la fin.

En résumé, un tome vraiment addictif qui marque le point final d'une superbe trilogie. Je vous la recommande très fortement !

Note : 4,5 / 5 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire